top of page

Le Trèfle à 4 feuilles, décoration

Dernière mise à jour : 11 avr.

Un trèfle décoratif qui a la particularité de posséder quatre feuilles, originale pour votre habitacle avec coté porte-bonheur pour les superstitieux, que de chance en perspective.

Le trèfle à quatre feuilles est l'élément décoratif qu'il vous faut si vous avez l'envie d'apporter une touche de nature à votre décoration de table de fête.

Le trèfle, un motif artistique à la fin du XIXe siècle

Le Paris de la Belle Epoque s'est emparé de ce motif. Dès le début des années 1890, un nouveau mouvement artistique fait son apparition, c'est l'Art Nouveau.

Ce courant artistique est le point d'apogée de nos célèbres artistes verriers lorrains, que nous affectionnons tant. L'Art Nouveau se caractérise par l'abolition de la barrière entre Art majeur et mineur.

Une seule obsession, la courbe, le naturalisme et l’imaginaire de la femme. Le trèfle sera alors gravé sur verre, sublimé en or et argent ciselé, décliné sous forme de pendentif, de bracelet, de chaîne de montre

Pourquoi les bijoux représentant des trèfles
à quatre feuilles sont ils si populaires ?

Le monde du bijou est riche et varié. Colliers, bracelets, bagues ou boucles d’oreilles, ce sont chaque année des millions de ces objets qui sont offerts.

Parmi tous les symboles à leur disposition, le trèfle à quatre feuilles est l'un des préférés des femmes.

Utilisé comme simple porte-bonheur, mais également pour rappeler un certain lien à la nature, ce symbole irlandais a su conquérir le monde entier.

En fait, nous avons (comme beaucoup d’autres spécialistes) remarqué que les personnes qui portent le trèfle porte-bonheur en bijou sont souvent plus ouverts, optimistes, et se soucient plus du bonheur des autres.

Lorsque nous leur demandons comment ils expliquent cela, la plupart restent sans mots.

Qui sait, peut être bien sommes nous là en face d’un porte-bonheur réellement efficace…

En tout cas, si vous aimez la sobriété, vous pourrez facilement tester les pouvoirs du trèfle porte-bonheur.


Comments


bottom of page